On ne s'étonne plus assez de marcher sur la Terre

Spectacle de 20 min sur un grand plan incliné de 4x6 mètres
intérieur ou extérieur
Frontal >180°
5 artistes, 1 manipulateur et 1 pianiste  - 8 à 9 personnes en tournée
Distribution :
Conception et mise en scène : Simon Carrot - Co-conception et construction : Ulysse Lacoste
Interprétation : Eva-Luna Frattini, Florencia Merello, Anne-Julia Neumann - Daniel Lynch - Paulo Perelzstein
Mickaël Jean (Technicien/manipulateur)
Composition musicale et interprétation au piano : Julien Drive

"Imaginez un grand plan incliné de 4X6 m.
Dans cet espace, cinq personnages, confinés dans leurs réalités individuelles, se croisent, se rencontrent ou s’ignorent. Conditionnés par des relations dénaturées, ceux-ci sont mus jusqu'à l'absurde par une fuite en avant dont chacun est à la fois acteur et victime.
Les déformations de la gravité qui apparaissent peu à peu matérialisent tour à tour les désirs d'ascension ou le besoin de s'extirper d'un mouvement mortifère devenu inéluctable.
Invitant le spectateur à regarder le cours de l'histoire et du temps sous de nouvelles
perspectives, cette pièce l'incite à s'évader du plan, à prendre le large...
Elle nous invite à réaliser que la justesse de nos relations ne peut se fonder qu'au travers
de corps reconnectés à la nature, qu'on ne s'étonne plus assez de marcher sur la Terre... "

On ne s'étonne plus assez de marcher sur la Terre questionne notre déterminisme. Qu’est ce qui nous meut malgré nous ?
Au travers des systèmes d'influence, culturels, politiques, économiques et sociaux, de la technologie et des médias, l’humain semble être de moins en moins maitre de ses choix.
Dans différents domaines de nos vies, nous avons le sentiment d'être "dépossédé.es" sans parvenir, le plus souvent, à identifier les mécanismes qui nous gouvernent et nous poussent insidieusement dans un mouvement dont nous avons perdu le contrôle.
Sans parole, dans un univers métaphorique aux accents cinématographiques, accessible à tous et ouvert à l'interprétation, ce spectacle fait résonner notre actualité pour mettre à nu le mécanisme de fuite en avant qui nous entraine inexorablement jusqu'à l'absurde.

On ne s’étonne plus assez de marcher sur la Terre, création courte, est une forme indépendante.
Mais elle a aussi été créé en préfiguration d'une forme plus longue qui s'appellera Plan Large et qui mettra en jeu le plan incliné dans un dispositif technique d'envergure qui permettrait de le mouvoir jusqu'à le retourner (plafond) . Cette production est en cours (Création 2023)


Partenaires :
Aides à la production : Quelques p’Arts... - CNAREP à Boulieu-lès-Annonay / Lieux Publics - Pôle européen de création pour l’espace public à Marseille / Lauréat de L'appel à projets XS & UP! 2021 - ESPACE CATASTROPHE et Théâtre National Wallonie-Bruxelles. Aide à la création 2021 du Conseil départemental de l'Ardèche.
Partenaires : Le Château de Monthelon / La Quintaine à Chasseneuil du Poitou/ Les Amis de la Fondation Seguin à Annonay.
La Tournoyante est une compagnie associée à Quelques p'Arts... CNAREP