Le Projet MÛ

Mené depuis 2017, MÛ est un projet protéïforme de recherche circassienne Arts-Sciences autour de l’électromagnétisme.

En s’appuyant sur un dispositif inédit, qui génère des situations de "gravité transformée", il innove par la création de nouveaux gestes circassiens et chorégraphiques.
Le Projet MÛ n'est pas seulement un spectacle, c’est un processus d'exploration en rhizome des possibilités d’écriture offertes par ce nouvel agrès de cirque, dans lequel chaque extension nourrit les autres.
_____________________________________________________________________________________

Création de Nouveaux agrès de cirque :
Nous avons créé un dispositif modulable inédit nommé le Dispesant, composé de 3 éléments :
1 - Les interfaces : parois métalliques modulables et susceptibles de s'assembler (telles des Lego)
afin de former des plans, des murs, des plafonds, des angles, ...
Micro-perforées, elles permettent au manipulateur de voir les acrobates et d'agir directement sur eux.
elles permettent également, selon l’éclairage, de faire apparaitre le devant ou le derrière de la structure.
2 - Les systèmes magnétiques :
différents types d'aimants,  permanents ou poignées électromagnétiques.
3 - Les éléments réactifs :
Ils sont soit des objets, soit des éléments de combinaison permettant la mise en jeu de corps humains.
Les objets sont eux-mêmes "truqués" par adjonction d'un élément magnétisable (généralement
un morceau d'acier dissimulé à l'intérieur).
Les éléments de combinaison se présentent quant à eux sous la forme de chaussures, de genouillères, de coudières, de gants ...
___________________________________________________________________________________

A ce jour, le Projet MÛ comprend différentes voies de développement :


> Les spectacles de différents formats pour l'intérieur ou l'extérieur :

- le spectacle, intitulé Mû, forme longue d'1 heure pour l'intérieur ou l'extérieur (de nuit)

- les Petites Formes, performances courtes de 7 à 10 minutes présentées sur différents "modules" et conçues pour habiter l’espace public en intérieur (friches industrielles, musées, etc.) ou en extérieur (espaces naturels, places, rues...), potentiellement en lien avec des commandes ou des recherches in situ

- Les Impromptus : Performances courtes à implantation légère. In situ. En accompagnement des Petites Formes ou apparitions sur un parcours - développement en cours...

- On ne s'étonne plus assez de marcher sur la Terre : Spectacle de 20 min pour l'extérieur et l'intérieur sur un grand plan incliné, préfiguration de Plan Large, production grand format d'une heure sur structure en création.

- Plan Large : Production en cours

> les actions de médiation :
Ateliers sous formes courtes (1h) ou longues (plusieurs jours), adressés à divers publics (scolaires, personnes en situation de handicap social, physique ou mental, personnes âgées), en lien possible avec une démarche de construction ou avec une médiation scientifique. 

> le laboratoire s'organisant en moments de recherche et de développement. En lien avec divers partenaires (Chercheurs, scientifiques, constructeurs,...)

_____________________________________________________________________________________

L'électromagnétisme, une réflexion sur le cirque :

Concevant le cirque comme un espace de confrontation entre l'Homme et les forces de la nature, nous nous attachons à repousser les limites de sa définition. Avec le Projet MÛ, nous explorons les possibilités de mettre en jeu de nouveaux rapports au corps, au mouvement, à l'espace, et plus généralement à notre perception du réel, en utilisant la force électromagnétique.
Par le biais d'aimants puissants, nous agissons sur les corps des acrobates et sur leur environnement pour créer des situations de "gravité transformée". Se mouvoir sur des murs, au plafond ou sur des plans inclinés pour déployer des situations ordinaires dans des dimensions extra-ordinaires, où les repères tels que le haut, le bas, l'animé et l'inanimé́, sont perturbés.
Ancrée dans une réflexion Arts-Sciences, notre démarche nous a amenés à tisser des liens innovants entre des structures culturelles et des institutions scientifiques, pour inventer un dispositif inédit, à la fois agrès et élément scénographique, dont nous souhaitons exploiter les multiples potentialités.